PARIS-SAINT-LAZARE À MANTES-STATION PAR CONFLANS-SAINTE-HONORINE (GROUPE VI)

Remerciements à MM. Bernard Bonnet, Christian Bourdon et Christian Duval de l'AFAC-Paris
pour leur contribution à la recherche documentaire

Destinée à décharger la ligne Paris à Mantes via Poissy, tronc commun vers Rouen, Le Havre et Dieppe et vers Trouville, Caen et Cherbourg, la ligne d'Argenteuil à Mantes - ouverte le 1er juin 1892 - fut la dernière réalisation d'envergure de la Compagnie des Chemins de Fer de l'Ouest avant son rachat par l'État en 1909. Traversant “ une contrée riante et d'aspect varié, une des plus belles de la banlieue de Paris ”, elle facilitait l'acheminement des productions maraîchère et fruitière et des produits des activités extractives et offrait des buts de promenades ou de villégiature pour les parisiens dont témoignent, de Triel à Juziers, de belles demeures en meulière.

Aujourd'hui, faisant partie de la Ligne J du réseau Transilien, elle est sollicitée suite aux détournements ponctuels notamment lors de travaux sur la rive gauche, en particulier, ceux liés en 2018-2019 au prolongement du RER E vers Mantes. Par son tracé, elle permet d'apprécier les points de vue sur la vallée de la Seine et constitue une porte d'accès, pour les randonneurs et les cyclistes, au magnifique Parc Naturel Régional du Vexin français...

P.K. CATALANS Magnificence des paysages ferroviaires catalans : du littoral méditerranéen (Vilanova, Sitges) aux rives de l'Èbre (Riba Roja) en passant par le fascinant estret de La Riba où coule le Francolí, occupé depuis le paléolithique inférieur (site archélogique de La Cansaladeta) jusqu'aux lieux de mémoire marqués par les terribles combats du siècle passé (Pradell, Móra la Nova)...
VERS LA VICTOIRE... CHRONOLOGIE DE JANVIER À NOVEMBRE 1918 “ En vérité, l'homme moderne, l'homme quelconque, vêtu en soldat, en dépit de tout ce que l'on pensait et disait de la diminution de son caractère... a rejoint, pendant cette guerre, le point le plus haut où l'homme d'aucun temps soit jamais parvenu, en fait d'énergie, de résignation, de consentement aux misères, aux souffrances et à la mort... ”

Paul VALÉRY

AUTOUR DE VEYNES La cité de Veynes intimement liée au rail grâce à Adrien Ruelle (1815-1887), directeur du service de la Construction du P.-L.-M., est idéalement située pour découvrir l'exceptionnelle « Ligne des Alpes » reliant Grenoble à Marseille et la ligne de Livron à Briançon sans oublier l'indispensable visite de l'Écomusée du Cheminot...
SECTION NEUSSARGUES — ST-CHÉLY-D'APCHER

L'année 2018 est l'année des anniversaires pour les chemins de fer cantaliens : après le 150ème anniversaire de la section reliant Aurillac à Murat (20 juillet 1868), le samedi 10 novembre 1888 la section de Saint-Flour à Neussargues était mise en service parachevant la ligne de Béziers à Neussargues.

Quelques souvenirs des années quatre-vingt, période faste pour le chemin de fer, notamment dans le Cantal...

150ème ANNIVERSAIRE DE LA LIGNE DU LIORAN ≡ 27—29 JUILLET 2018 Ouverte en juillet 1868 après de multiples défis, la magnifique section Aurillac — Murat méritait bien un anniversaire exceptionnel : trains spéciaux, navettes en autorail, exposition - dans un cadre somptueux - des locomotives Diesel emblématiques de la ligne,...

Hommage aux organisateurs et aux cheminots ayant contribué à cette réussite pour le plus grand plaisir des amis du chemin de fer et des simples visiteurs !

Ligne CAPDENAC • ARVANT

En souvenir de l'Abbé Antoine Trin Auteur, entre autres, des ouvrages :
LES CHEMINS DE FER CANTALIENS Imprimerie moderne (1942)
LES CHEMINS DE FER DU CANTAL Editions Gerbert (1981, 1984)
LE VIADUC DE GARABIT Editions Gerbert (1983, 1987, 1991)

Remerciements à M. Didier CHATEAU pour sa contribution à la fiabilisation des informations
et pour son étude exhaustive de la ligne
D’Arvant à Aurillac, Voyage au Cœur d’un Volcan

Si lente qu'elle ait été, la construction des premières lignes s'est révélée une performance remarquable pour l'époque. En 1864, la traversée des vallées qui entaillent profondément les plateaux apparaît possible avec le franchissement de la Creuse par un viaduc de 56 mètres de hauteur et c'est encore de 56 mètres de haut que le viaduc de Saint-Étienne-Cantalès domine en 1866 la Cère sur la section Aurillac-Figeac. Le tunnel du Lioran rassure sur les possibilités de construction et d'exploitation à haute altitude. À 1 152 mètres le Lioran n'était-il pas, avec le Brenner franchi l'année précédente (1867), le point le plus haut d'Europe atteint alors par le chemin de fer à voie normale ?
Ligne BORT • NEUSSARGUES Dans un contexte concurrentiel entre les compagnies du P.-O, du P.-L.-M. et du MIDI, selon un accord conclu en 1863, le trafic de marchandises était attribué à l'itinéraire le plus court entre deux points. Si le trafic était détourné, la compagnie possédant la distance la plus courte était indemnisée. En fait, l'essentiel était de disposer des droits car une fois entré sur son territoire la compagnie avait toute latitude pour choisir la voie d'acheminement du convoi...
MUSÉES & CHEMINS DE FER TOURISTIQUES
  • MUSÉE DES TRAMWAYS À VAPEUR ET DES CHEMINS DE FER SECONDAIRES FRANÇAIS (MTVS)
  • CHEMIN DE FER TOURISTIQUE DU VERMANDOIS
  • CHEMIN DE FER DE LA BAIE DE SOMME
  • CHEMIN DE FER DU MONTENVERS
  • MUSEU DEL FERROCARRIL DE VILANOVA I LA GELTRÚ
  • TREN CREMALLERA DE VALL DE NÚRIA
  • MUSEO NAZIONALE FERROVIARIO DI PIETRARSA
VERS LA GALICE ≡ 2017 L'INTERCITY 283 - assuré en rame tractée - reliant Irún à La Corogne, permet de parcourir - pour la plus grande satisfaction de l'amateur de chemins de fer - quasiment 900 km en un peu plus de 11 heures, après avoir traversé le verdoyant Pays Basque aux lignes sinueuses, la pénéplaine de la submeseta-nord de Castille-et-León avant d'accéder aux terres de la Galice caractérisées, jusqu'à une époque récente, par des voies uniques au profil difficile - conséquence d'une orographie complexe nécessitant de multiples ouvrages d'art - et partiellement électrifiées. Le paysage ferroviaire a été bouleversé par la mise en service de lignes à grande vitesse : Axe atlantique (Vigo-La Corogne) et ligne, en cours d'achèvement, Olmedo-Zamora-Orense-Santiago de Compostela...
LES “ TRIANGLES D'OR ”DE LA ENCINA (ALICANTE) ≡ SOCUÉLLAMOS (CIUDAD REAL) ≡ 2017 Zone de transition stratégique - Corredor de Almansa - entre la côte du Levante et la fertile Meseta sud, La Encina ancienne station de correspondance vers Madrid, Alicante et Valencia - le « Triangle d’Or » - aujourd’hui bien déchue, sans parler de sa cité cheminote fantomatique, n’en constitue pas moins un excellent point d’observation : lignes classiques mais aussi ligne à grande vitesse opérationnelle et raccordements – un futur « Triangle d’Or » - dont les travaux d’infrastructure sont en cours d’achèvement, sans oublier un intense trafic fret.
   Après les paysages steppiques de La Encina, Socuéllamos – cité manchega - n’est pas sans rappeler les paysages beaucerons hormis la vigne et les oliveraies...
AUTOUR DE MADRID ≡ 2016 Madrid et ses environs (PINAR DE LAS ROZAS • VILLALBA DE GUADARRAMA • LAS ZORRERAS • ARANJUEZ • VALDEMORO • CERCEDILLA • LOS COTOS • ALCÁZAR DE SAN JUAN) l'automne 2016 : lignes classiques et lignes à grande vitesse...
LEÓN ≡ 2016 “ DE MADRID À OVIEDO ET GIJÓN - 475 km. Busdongo , où commence la traction électrique. La voie franchit la crête de la chaîne asturienne, à 1 283 m d'altitude, par le tunnel de Busdongo ou de la Perruca, long de 3 050 m, percé sous le puerto de Pajares. Des paysages arides du versant sud, on débouche sur les pentes verdoyantes et cultivées du versant nord où la voie descend de 767 m et se développe en courbes et en lacets sur un parcours de 42 km 9 pour une distance de 11 km en ligne droite ; 60 tunnels mesurant au total 23 255 m et entre lesquels on a de très belles vues sur la vallée et sur le tracé sinueux de la ligne. – 484 km Pajares. – 499 km Navidiello-Parana ; on contourne la jolie vallée de Congostinas. – 516 km Puente de los Fierros, où l'on atteint la fond de la vallée, à 514 m au confluent du Pajares et du Parana. ”

Les Guides Bleus • Espagne • Hachette (1952)

LLEIDA Lleida, important nœud ferroviaire desservant de nombreuses destinations par ligne classique vers Barcelone (via Manresa, Valls, Reus), Madrid via Zaragoza, et, aujourd'hui, principalement par lignes à grande vitesse vers Madrid, Barcelone, Figueres, Bilbao, Irun, A Coruña, Sevilla, Málaga, Valladolid et Gijón sans oublier l’antenne vers la Pobla de Segur amorce, inachevée, d’un transpyrénéen central vers Saint-Girons et Toulouse...
AUTOUR DU "CENTRE DU MONDE" "C'est toujours à la gare de Perpignan, au moment où Gala fait enregistrer les tableaux qui nous suivent en train, que me viennent les idées les plus géniales de ma vie..."
   "J'ai eu à la gare de Perpignan une espèce d'extase cosmogonique plus forte que les précédentes. J'ai eu une vision exacte de la constitution de l'univers..."
   "...La gare de Perpignan sans laquelle, tous, nous serions en Australie entourés de kangourous..."

Salvador Dalí i Domènech, marquis de Dalí de Púbol

Du plus rapide en 07:25 par Train à Grande Vitesse - depuis le 19 décembre 2010 - au plus long - mais pittoresque - en 13:46 avec le train de nuit Paris-Austerlitz•La Tour-de-Carol avec emprunt du Transpyrénéen oriental sans oublier les 17:45 du Barcelone-Express de 1934 ...
EL TRANSPIRINENC Quelques aspects du Transpyrénéen oriental côté catalan. Ligne de montagne qui selon ses concepteurs rêvait d'une destinée internationale, elle est restée vouée aux liaisons régionales - à l'exception du train de nuit reliant Paris-Austerlitz à La Tour de Carol - n'excluant pas des correspondances franco-espagnoles pour les voyageurs n'ayant pas succombé à l'"obsession de la vitesse". Menacée, elle a bénéficié ces dernières années d'une rénovation de grande envergure tant sur son versant atlantique que sur son versant méditerranéen.
TRAINS DU JURA ≡ JUIN 2013 De Mouchard à Frasne et Pontarlier via la thébaïde d'Andelot-en-Montagne refuge d'un sympathique cheminot irradiant une grande sérénité à l'aube photographiquement prometteuse du mardi 25 juin 2013...
FRASNE - VALLORBE - PONTARLIER - VAL DE TRAVERS Si les noms de Frasne, Vallorbe ou Pontarlier rappellent les parcours du mythique "SIMPLON-ORIENT-EXPRESS" composé de voitures-lits directes de Calais à Trieste, de Paris à Venise, Trieste, Belgrade, Athènes, Istanbul via Salonique ou via Sofia ou bien du "DIRECT-ORIENT" de Paris à Brigue, Milan, Interlaken via Pontarlier, et même si l'animation de jadis est bien révolue, il n'en reste pas moins les TGV LYRIA et les trains régionaux évoluant dans les magnifiques paysages jurassiens...
LE NOUVEAU POSTE ÉLECTRODYNAMIQUE DE NOTRE GARE DE PARIS  Il a donc été décidé de créer un nouveau poste I-II, dont l’édification et le montage devaient être menés sans arrêter ou gêner le fonctionnement du poste Saxby et qui devait être mis en service sur les installations actuelles, préalablement aux modifications des liaisons. La partie I du nouveau poste a été mise en service dans la nuit du 17 au 18 juin 1933 ”.
Le samedi 18 et le dimanche 19 mars 2017 soit “ 48 HEURES CHRONO POUR METTRE EN SERVICE LA NOUVELLE TOUR DE CONTRÔLE FERROVIAIRE DE PARIS GARE DE LYON, À VIGNEUX-SUR-SEINE ” nécessitant la fermeture des gares de Lyon et de Bercy signifiait la fin des postes I et II...
SOUS-STATIONS “ Postes fixes situés général au voisinage des voies et qui, recevant l'énergie à haute tension, la transforment (abaissement de la tension, conversion du courant) et la distribuent ensuite aux lignes de contact (caténaires ou troisième rail) ”.

Histoire de la Traction électrique • La Vie Du Rail (1980)

LA SITUATION DU RÉSEAU DU NORD PAR PAUL-ÉMILE JAVARY “ Tout détruit qu’il est — et vous voyez comment — ce malheureux réseau a encore trouvé moyen de charger, dans les quatre derniers jours dont j’ai les résultats sous les yeux (du 13 au 16 janvier), en moyenne 10.854 wagons par jour ; il est vrai qu’il n’y en a là-dessus que 5.083 pour les civils, le reste pour les armées... ”
LE CANON DE COUCY Début 1915, l'armée allemande installe dans la forêt domaniale de Coucy-Basse, caché au lieu-dit Le Montoir, un canon de calibre 38 cm avec un tube de 17 m de long et une portée de près de 40 km, qui tirait des obus d'environ 750 g.
Cette énorme pièce de marine était destinée à l'origine aux cuirassés allemands. La mise en batterie a été réalisée par un embranchement à écartement normal situé à 500 m au nord, sur la voie ferrée Anizy - Coucy - Chauny...
SENLIS — 2 SEPTEMBRE 1914 “ Mais pendant que sévissent l'optimisme le plus inconscient et le « bourrage de crânes » collectif, de vraies atrocités s'accomplissent. Dure, disciplinée, entraînée à la « guerre totale », l'armée allemande se rua sur l'adversaire, sans beaucoup se soucier du droit international : la victoire est le droit suprême. Les soldats ne se contentèrent pas de piller les pendules, les caves, les poulaillers. Ils incendièrent et massacrèrent souvent. Dans la seule Belgique, on évalue à plus de cinq mille personnes le nombre de civils mis à mort. En France, le 20 août, à Nomény (Meurthe-et-Moselle), la plupart des maisons brûlées, des dizaines d'habitants exécutés. Le 2 septembre, le maire de Senlis, M. Odent, est fusillé, avec six de ses concitoyens... ”

Vie et Mort des Français 1914-1918 par André Ducasse, Jacques Meyer et Gabriel Perreux (1959)

PARIS-EST • "DÉPART POUR LE FRONT " D'ALBERT HERTER “ L'immense train est en marche ; il transporte environ 3.000 hommes qui ont rejoint la gare individuellement ou par petits groupes, souriants, allègres, escortés de mères, d'épouses, de filles, de sœurs, toutes graves, émues et le cœur gonflé de larmes qui, tout à l'heure, déborderont
On monte dans le train dont la ligne s'allonge à gauche et à droite interminablement.
Un long train nous attend. Dans ces wagons à chevaux, qui sont des hangars roulants, on a mis simplement des bancs. Tout de suite on sent la confiance, l'enthousiasme, mais pas un enthousiasme en quelque sorte inquiétant. On sait que l'ennemi est fort et que ce sera dur. Mais quelle résolution !... Le train marche très régulièrement et les convois se succèdent. Partout, le long de la voie, aux ponts, aux postes, des territoriaux à belles mines graves... On les salue. « Bravo, les vieux ! Au revoir... »
 ”

L'ILLUSTRATION du 15 août 1914

DIMANCHE 6 JANVIER 1985 : FERMETURE DE LA LIGNE D'AUTEUIL Au terme de 131 annnées d'exploitation, par un dimanche neigeux, la ligne d'Auteuil tirait sa révérence avant le lancement de travaux de grande envergure. Cette ligne - certes surannée - possédait un charme indéniable lié à la qualité architecturale des stations et des ouvrages de maçonnerie, aux nobles quartiers traversés et au matériel remarquablement entretenu. Elle rencontrait également le site du Pont-Cardinet tant prisé par des générations de photographes ferroviaires et, aujourd'hui, irrémédiablement défiguré par un mur de béton érigé dans le cadre de la ZAC Cardinet-Chalabre...
TGV INTERSECTEURS Définition : “ TGV intersecteur ” ou plus rapidement “ intersecteur ”, TGV dont ni l'origine ni le terminus ne sont dans une gare parisienne. [Michel Lebœuf, “ Grande Vitesse Ferroviaire ”].

Dans la grisaille hivernale du samedi 1er mars 2014 - journée de vacances simultanées pour les zones A, B et C, observation - avec d'autres passionnés - des TGV intersecteurs depuis le pont de la RD 9 entre les parcelles du Noyer Renard et du Pavé de la Villette...

BORDEAUX - CLERMONT-FERRAND EN 1937 Texte paru dans « TRACTION NOUVELLE » d'octobre 1937 complété d'illustrations du service assuré quarante ans plus tard notamment par rames à grand parcours et qui devrait s'interrompre en juillet 2014 suite à la “ suspension d’exploitation ” entre Ussel et Eygurande-Merlines “ en l’absence d’investissement ” sur une ligne “ à faible circulation, à coût de maintenance élevé et état de l’infrastructure problématique ”.
CONSTRUCTIONS ÉLECTRIQUES DE FRANCE Constituée juste au terme du Premier Conflit mondial (14 novembre 1918), la société des CONSTRUCTIONS ÉLECTRIQUES DE FRANCE (CEF) se rendit compte du grand intérêt que présenteraient pour les réseaux de chemins de fer des locomotives et automotrices dont la partie mécanique et la partie électrique auraient été conçues et exécutées dans un seul et même atelier.
Parallèlement à l’électrification des chemins de fer, se posait le programme de l’utilisation des Forces Hydrauliques de France. Or aucun constructeur en France ne s’était institué à la fois hydraulicien et électricien : c’était là une lacune à combler...
Les CEF fusionneront avec ALS-THOM en 1932.
DE MONTEREAU À SENS Dans sa "Géographie des Chemins de Fer français" (édition de janvier 1962), au chapitre consacré à la "Ligne Impériale" Paris-Lyon-Méditerranée, Henri Lartilleux notait que les 95 km reliant Montereau à Saint-Florentin-Vergigny constituaient la plus longue section de ligne française à quatre voies. Si les nouvelles voies de Montereau à Villeneuve-la-Guyard furent livrées à l'exploitation pendant le Premier Conflit Mondial, la livraison du quadruplement des voies entre Villeneuve-la-Guyard (sauts-de-mouton) et Sens était programmée pour 1938 selon l'article paru dans le n° 37 de janvier 1935 du Bulletin P.-L.-M. repris ci-après. La mise sous tension est intervenue en 1950 dans le cadre de l'électrification de Paris-Lyon suite aux études préparatoires auxquelles avait participé Henri Lang (Rambervillers, 1895 - Auschwitz, 1942).
LA CRÉMAILLÈRE DE LA "REINE DES PYRÉNÉES" À la fin du XIXème siècle, le massif pyrénéen se caractérisait par une économie agro-sylvo-pastorale archaïque et des activités extractives et touristiques, en particulier thermales, marginales à l'exception du trafic induit par les pèlerinages vers Lourdes. En l'absence de liaisons ferroviaires transpyrénéennes vers la péninsule ibérique, les vallées pyrénéennes n'étaient desservies que par des « embranchements » à vocation purement locale.

Consciente du potentiel touristique de ces régions et des opportunités de gains, la Compagnie des Chemins de Fer du Midi créa en 1911, dans le cadre de son domaine privé, la Société des Chemins de Fer et Hôtels de Montagne aux Pyrénées (C.H.M.). Les hôtels de Font-Romeu et de Superbagnères étaient destinés à une clientèle exigeante ayant intégré les codes de la modernité illustrée notamment, par les facilités d'accès, l'équipement et les services offerts par les stations thermales en particulier l'électrification des hôtels et des lignes ferroviaires.

AUTOUR DE LA BIFURCATION DE VERBERIE Découvrir des vestiges d'ouvrages d'art d'une ligne non aboutie (Aulnay – Verberie), parcourir l'ancienne section de Longueil à Estrées-Saint Denis qui fut essentielle pour le trafic entre les houillères du nord et la région parisienne, observer une ligne quasi-exclusivement dédiée au trafic marchandises (Ormoy-Villers – Bifurcation de Rivecourt) et la Ligne à Grande Vitesse Nord-Europe remarquable par un viaduc digne continuateur du viaduc inachevé de Néry voila ce qu'offre la région de Verberie.

Enfin, comment ne pas être charmé par un convoi ferroviaire traversant la nature picarde - la vallée de l'Automne chère aux randonneurs est proche - épargnée par les constructions nouvelles et autres lotissements ?

TRACTION NOUVELLE (1936-1939) TRACTION NOUVELLE » revue bimestrielle était axée sur l'actualité des nouvelles techniques non seulement dans le domaine ferroviaire - autorails et traction Diesel - mais aussi automobile, aéronautique et maritime. Éditée de 1936 à 1939, elle possédait une mise en page et une typographie novatrices en harmonie avec les thèmes développés. Pour son ultime année de parution, la revue connaît un “ nouveau champ d'action ” en traitant de questions de tractions à vapeur et électrique.

Les tables des matières des 23 numéros sont reproduites ci-après.

LE BULLETIN PLM (1929-1937) Les couvertures et les sommaires des 54 numéros du bimestriel publié de janvier 1929 à novembre 1937 par la Compagnie des Chemins de Fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée...
SCIENCE ET MONDE ≡ “ LE PNEUMATIQUE AU SECOURS DU RAIL ”  ≡ 30 JUILLET MARS 1931 “ Le 23 juillet 1931, la Presse était invitée par Michelin à Saint-Arnoult. Les articles publiés les jours suivants, inspirés par une notice du service de publicité Michelin, relatèrent les mérites techniques des nouvelles automotrices et leurs avantages pour le chemin de fer ”. Caractérisée par sa douceur de roulement et ses qualités d’accélération et de freinage inégalées imputables au pneu-rail, la Micheline devint jusqu’à nos jours, pour le grand public, synonyme d’autorail bien qu’elle n'ait circulé en France que jusqu’en 1953 sous divers types (133 appareils livrés aux Réseaux et à la S.N.C.F)...
RAILS DE FRANCE ≡ LA VIE DU RAIL ≡ NUMÉRO SPÉCIAL MARS 1937 Parue à compter de la fin 1933, RAILS DE FRANCE, “ Revue des grands Réseaux de Chemins de Fer français ” devenue la “ Revue mensuelle de la Société nationale des Chemins de Fer français ” après la nationalisation, avait une vocation essentiellement touristique.

Le numéro spécial de mars 1937 intitulé, par anticipation, “ La Vie du Rail ”, était agencé autour de quatre thèmes développés par des auteurs appartenant aux milieux littéraire ou scientifique, et accompagné d'une iconographie remarquable.

MONTLUÇON • FESTIRAIL 2010 Quelques images du FESTIRAIL de Montluçon du samedi 12 juin 2010 précédées d'extraits d'un article rédigé en 1953 par Lucien-Maurice Vilain, consacré au dépôt et publié dans LA VIE DU RAIL-NOTRE MÉTIER...
Viaduc du Val Fleury | Chemin de fer de Paris à Versailles (Rive Gauche) [1858] Texte de Maxime Du Camp
paru dans la livraison du 1er mars 1868 de la REVUE DES DEUX MONDES
  • Pendant longtemps, on ne put voyager en France qu'à pied ou à cheval, et la voiture faisant de longs trajets est une invention relativement moderne...
  • Comme bien des découvertes, celle de la locomotion par la vapeur s'égara dès le début, et il fallu attendre longtemps avant qu'elle pût franchir l'énorme distance qui sépare la théorie de la pratique...
  • On fit des discours, personne ne s'enrhuma sous les tunnels, la locomotive n'éclata point, les wagons ne déraillèrent pas, et l'on put croire qu'un voyage en chemin de fer n'était pas nécessairement mortel...
  • Tout voyage en train exige un travail préliminaire, c'est ce que l'on nomme le tracé de la marche, ou, en langage administratif, le graphique. Lorsqu'on voit un graphique pour la première fois, on n'y comprend rien...
ORIENT-EXPRESS
  • Première Partie En voyage vers l’Est entre volants et mazurkas. Voitures années trente et personnel en uniforme. On part de Venise...
  • Deuxième Partie Ces voies intemporelles. En voyage vers Paris dans la voiture 3309...
  • Troisième Partie Smoking et mousseline sur le train de luxe...
  • Quatrième Partie Paris, destination mélancolique...
  ORIENT-EXPRESS

Exposition du 4 avril au 31 août 2014, conçue et organisée par l'Institut du Monde Arabe avec le concours de la S.N.C.F.

Haut de page